consultation publique sur l’arrêté sur les épandages : Réagissez avant le 8 avril !

A la suite des manifestations et rencontres avec les associations, le Préfet avait annoncé un nouvel arrêté concernant les « lieux et établissements accueillant des personnes vulnérables ».   Ce projet est mis en consultation publique sur le site de la préfecture et vous pouvez donner votre avis jusqu’au 8 avril.

Cet arrêté annule et remplace le précédent arrêté préfectoral du 23 juin 2014 pris à la suite des intoxications constatées dans une école à Villeneuve de Blaye.

Cet arrêté n’apporte rien de plus que l’arrêté de 2014, notamment pour tous les riverains des parcelles, et ne permet pas de donner les moyens de mise en œuvre et de contrôle de son application.

Ce nouvel arrêté n’élargit pas le domaine d’application général prévu initialement et ne prend toujours pas en compte les personnes vulnérables hors des lieux précis désignés. Les délais horaires pour les personnes vulnérables sont moins restrictifs que les délais de retour applicables pour autoriser les ouvriers agricoles à pénétrer à nouveau dans une parcelle traitée.

Dans une démarche de sécurité préventive, il est recherché en priorité à supprimer le danger. Une politique positive et volontariste pour l’agriculture, l’alimentation et la santé publique doit rechercher une alternative aux pesticides.

L’Etat, et son représentant local, devrait agir avec les différents services, acteurs professionnels et syndicaux et communauté scientifique pour rechercher les freins et contraintes des agriculteurs et mettre en place des accompagnements tant au niveau des conseils et de la formation que des aides économiques pour encourager la transition écologique de l’agriculture vers des pratiques culturales biologiques respectueuses de l’environnement (sol, air, eau) des professionnels, des habitants et des consommateurs, à tout âge de leur vie.

 

 

Voir  ici  notre position et commentaires apportés à la consultation