Notre Tribune pour le journal municipal d’avril

Braderie municipale !

 

Amorcée par la mise en vente de l’Espace Médoquine , la ville cède ses biens municipaux à tout va : une partie du bois de Thouars offerte à bas prix à une société privée pour l’acrobranche, un espace public privatisé pour un équipement commercial en centre-ville (Forum), le square du Colonel Moll sacrifié pour une opération immobilière ou encore le terrain municipal de 7255 m² sur l’emplacement de l’ex-salle de sport Couzinet à Château Raba cédé  en catimini  à un investisseur privé. Le terrain sera vendu sans aucun appel à concurrence et à un prix inconnu au groupe Pichet, en association avec l’architecte talençais bien connu de ceux qui suivent les opérations immobilières sur la ville. Une opération bien ficelée et scandaleuse sous prétexte de cohérence architecturale, Pichet construisant déjà rue Rabelais, alors que l’aménageur social Aquitanis lance une opération immobilière de 50 logements sur le même secteur.

La vente de terrains municipaux s’accélère sans qu’aucune vision globale ni réserve foncière pour de futurs équipements publics ne soit engagée.      À Talence on vend à tout va !

 

(voir aussi notre intervention sur l’opération immobilière Raba, lors du Conseil Municipal du 11 avril 2016)